Partagez|

“Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre.” | Umbra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
LE MAT
NIVEAU : 8


MessageSujet: “Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre.” | Umbra25.05.17 17:20

UMBRA



LE MAT

LE CHAOS

FOLIE

BOUCLE D'OREILLE

FEMININ

ENNUYÉE

LIMBES



Demonslayer par Phobs {Succubus}

CARACTÈRE

Allons bon, mes amis. Vous voulez vraiment savoir ce qui se trame dans ma tête ? Vous risquez de tomber sur certaines choses désagréables, vous savez. Mais puisque vous le voulez… Ce serait dommage de ne pas accéder à votre requête pour le moins amusante.

Je suis fondamentalement un être apathique, qui est insensible et surtout qui manque d’intérêt envers les gens en général. Vos… états-d’âme ne m’intéressent pas. Au mieux, je m’en amuse. J’aime vous voir dans la plus grande détresse, à essayer d’arranger les choses, sans jamais y arriver. Mais même si vous me suppliez pour que je « remette tout en ordre », je ne le ferais pas. Et puis, j’en serais bien incapable. Mes éléments, ce sont le chaos et la folie. Pas le bonheur et la joie d’autrui. Il faut savoir se respecter dans la vie. Même si j’avoue que je prends un grand plaisir à vous voir à mes pieds, détruits, et surtout… brisés.

Je me complais véritablement en détruisant les gens. Que ce soit des éternels trop faibles, ou des humains. Même si je perds rapidement le goût de l'amusement. Je me lasse très, voire trop, vite, de mes petits jeux. Mais ce n'est qu'un moment d'accalmie avant que je ne me décide à être à nouveau amusée en jouant avec vous. Je suis devenue lunatique avec le temps, voyez-vous. Plus l'on est âgé, plus l'on est blasé de tout. Je suis tel un enfant qui se lasse d'un jouet, le jette, et puis le reprend après quelques minutes sur un autre jouet.

Je suis également assez indécise sur mes choix, tels que mes habits. Surtout pour mes bijoux. Il ne faut pas oublier que même si je suis une éternelle, je suis également une femme. J'aime tout ce que brille, ce qui scintille... Mais le mieux, le métal que je préfère, est l'or. Il a quelque chose d'attrayant à mes yeux. Plus que les autres métaux précieux. Et c'est encore mieux s'il est réalisé en forme triangulaire. J'aime beaucoup cette figure géométrique, pour une raison que j'ignore moi-même. Mais n'est-il pas parfait avec ses longueurs égales ?… Il ne faut pas chercher à comprendre les fous, vous savez. En tout cas, cette soif de bijoux est ce qui fait de moi un être assez cupide à mes heures coquettes. J'aime être recouverte de bijoux de la tête aux pieds, et attirer ainsi les regards. La folie est une femme qui sait attiser les convoitises et ainsi créer le chaos. Vous ne pensez pas ?

Du fait de mon grand âge, et donc de mon expérience, j'ai développé de la fainéantise pour réaliser certains de mes devoirs. Au point même de dormir plusieurs années durant et de me réveiller un beau jour pour voir ce qui a changé pendant mon sommeil digne d'un compte pour enfant. Cela me permet de prendre du plaisir dans de nouvelles découvertes éventuelles, ou même de redécouvrir des choses simples. C'est juste que, je m'ennuie beaucoup trop, malgré mes passe temps. Autant dans les limbes que dans le monde des humains… Et ça, bien malgré moi.

Certains vous dirons que je suis imbue de moi même. Je me défendrais en disant que je suis bien plus intéressante qu'eux et qu'ils sont tout simplement jaloux de moi. J'ai confiance en mes capacités de persuasion et de manipulation, d'autant plus que je suis assez charismatique, ne le niez pas, je sais que vous le pensez. Bien entendu, malgré mes difficultés à être concentrée sur quelque chose sans perdre rapidement mon intérêt, je suis assez enthousiaste de nature. Si vous me soumettez une idée intéressante, il se peut que je vous encourage à la mettre en oeuvre. J'aime bien observer les tentatives de mes congénères, surtout quand cela engendre le chaos, au final, car j'en tire des bénéfices, au vu de ma source.

Quand quelqu'un ou quelque chose me déplais, ce qui, entre nous, arrive rarement, car je suis plus amusée qu'ennuyée par les être pourvus d'une quelconque intelligence, sauf s'ils font l'erreur d'insulter ma personne à un niveau que je qualifiais de non acceptable, car je sais tout de même faire la différence entre un véritable outrage à ma personne d'une provocation, je ne perds pas de temps. Il faut qu'elle disparaisse. De la manière la plus chaotique possible. Et la plus amusante. J'aime faire regretter aux gens d'avoir oser proférer leurs si déplaisantes paroles en ma présence.

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais je suis loin d'être saine d'esprit. Enfin, bon, un éternel saint d'esprit ? J'aimerais personnellement bien voir ça. Oh, bien sûr qu'il doit y en avoir. Ils sont juste une denrée très rares, c'est certain. Ce n'est pas comme si la plupart d'entre nous naissaient d'une idée issue d'une mauvaise intention. Ou d'une idée innocente pouvant être tournée d'une mauvaise façon. Enfin. Vous êtes prévenus que je risque de ne pas avoir les réactions que vous attendrez surement de moi.

Suivant cette idée, il n'est pas compliqué de comprendre que si je souhaite quelque chose, et que j'emploie le terme « par tous les moyens », ce sera réellement par tous les moyens. Je n'ai pas peur de faire quelques petites choses dégradante. Mieux. Me salir les mains serait amusant, vu le peu d'occasion que j'ai de faire par moi même une action. Car généralement, je laisse mon don faire le travail. Mais changer les habitudes est une bonne chose.

Malgré le portrait négatif que vous pouvez avoir de moi, je suis tout de même un être aimable et agréable avec qui ont peu discuter autour d'une quelconque boisson. Je vous assure que je prends plaisir à parler avec des semblables, et peut-être avec quelque éventuels humains. Tout dépend de leur tempérament. Je ne suis pas l'éternelle ennemie que vous aimez toujours voir en des créatures comme moi. Je peux être une amie. Quelque peu lunatique, comme dit précédemment, et il ne faut donc pas se froisser si je passe à un sujet différent en pleine conversation, mais globalement, je suis quelqu'un d'accommodant. Et d'utile à avoir dans son lot d'amis si vous souhaitez faire passer un mauvais moment à quelqu'un…

Ceci mis à part, il est très probable que j'arrive à m'attacher à des personnes. Mais généralement, ce ne sont que des passades. Une fois que j'ai compris comment ils fonctionnent, et que je sais comment ils vont réagir à ce que je pourrais dire ou faire, je perds mon intérêt. Ne soyez pas surpris. Je n'ai jamais dis que c'était un attachement affectif. J'avoue que j'ignore si je suis capable de ce genre de sentiments envers autrui. En toute franchise, je ne pense pas en être capable. Même si cela pourrait s'avérer une expérience intéressante. Il faut donc savoir que le seul moment où je donnerais l'impression de ressentir des choses, ce n'est que par pure envie de manipulation. Ou par curiosité. Sauf si quelqu'un arrive à devenir l'exception.

En conclusion de tout cela, il faut savoir que mon mode de pensée ne se résume peut-être pas seulement à tout ce qui à été déjà listé, et qu'il est exactement comme ma source : Chaotique.


DOMAINE

Définitivement, le mat est un bien beau domaine. Le plus imprévisible des domaines. Celui, sans aucun doute, qui me définit le mieux d’entre tous. Il est vrai que son nom est bien particulier, comparés aux autres domaines existant, mais après tout… Il le porte très bien. La mat n’est-il pas la partie du bateau qui le surplombe et soutient les voiles ? Ou alors une carte dans un jeu bien particulier ? Je ne saurais dire toutes ses significations dans ce vaste horizon qu’est le monde. Mais en tout cas, je me porte très bien d’en faire partie.

De ce fait, je trouve ma source dans le chaos. Quelle qu’en soit l’origine. Autant dire que je ne suis pas quelqu’un de très apprécié pour cela. Cependant, si les éternels naissent des idées humaines, alors la première personne à avoir voulu semer le chaos était en soit la première fautive de mon existence. Le fait que mon don soit de rendre fou quiconque me regarde dans les yeux est encore plus… malsain. Seulement, ce n'est que sur terre que je dois maintenir un contact visuel oculaire. Dans les limbes, je peux laisser libre court à mes envies en regardant juste une personne. Il semblerais que mon pouvoir soit toujours... amoindri, ici bas. La folie engendre le chaos. Et le chaos engendre la folie. C’est une spirale sans fin, qui n’est pas pour me déplaire. Et de toute manière, l’on dira ce que l’on voudra, le chaos est présent partout. Tout comme la folie est en chacun de nous. Je ne fais que révéler le potentiel caché de chacun. Une messagère du chaos et de la folie. Pour votre plus grand… malheur.

Seulement voilà. Ce n'est qu'une folie passagère. Comme une mauvaise grippe qui passe au bout de quelques heures. C'est dommage, vraiment. Mais plus vous m'aurez regardée dans les yeux… Plus cette folie durera longtemps et vous brisera. Il ne me faut pas plus de deux minutes pour que vous ne soyez atteint mentalement pour la journée. Mais regarder mes yeux pendant aussi longtemps… Je ne crois pas me souvenir qu'il y eu des gens assez… fou… pour soutenir mon regard plus de dix secondes. Librement. Je ne vais pas compter les malheureux qui n'étaient pas consentant et non libres de leurs mouvements… Cela vous laisse imaginer mon potentiel.

Bien entendu, ce pouvoir, je le contrôle. Il serait bête que ce ne soit pas le cas. Ne pas pouvoir lancer de regards langoureux ? Non, cela m'aurais brisé le cœur. Il n'est actif que quand je le souhaite. Et avouez que vous évitez plutôt mon regard, quand vous remarquez que mes yeux sont rouges, avec des pupilles dorées. Ne le niez pas.

Pour pactiser avec moi, si vous le souhaitez, et si c’est le cas, je ne peux que vous féliciter de votre audace, il vous faudra en votre possession une boucle d’oreille. Mais attention, pas n’importe quelle boucle. Il faut qu’elle soit en or. Pas en argent. Pas en bronze. Ni en fer. En or. Cela dit, je suis une éternelle généreuse, et je peux vous fournir un des éléments de ma parure pour que vous puissiez l’accrocher à votre oreille. N’importe laquelle. N’oubliez pas, cependant, que je récupérerais mon bien, un jour ou l’autre. Ceci n’est qu’une question de temps… Et de folie… Car sachez que contrôler la folie comme je le fais si bien, n’est pas possible pour un simple mortel dès le début. Non. Il faut du temps pour maîtriser cela. Et généralement… C’est ce que les humains n’ont pas. Ils se détruisent eux-mêmes bien avant d’avoir maîtrisé la folie. Par là, il faut entendre qu'ils rendent fou leur entourage, que ce soit proche ou éloigné, avec leur regard. Et je suis toujours là pour me repaître du chaos qu’engendre cette folie, vous savez… Un délice.

HISTOIRE

D’aussi loin que je me souviennes, j’ai beaucoup vécu. Peut-être même étais-je là à l’époque où les éternels étaient adulés des êtres humains. Peut-être étais-je au sommet d’une hiérarchie bien organisée à mon nom. Je ne sais même plus quel âge je devrais avoir. Mais en même temps, l’homme a toujours recherché à répandre le chaos. Et c’est assez souvent pour les mêmes raisons : le pouvoir, l’argent, les richesses qu’engendre le chaos. Il n’y a pas de chaos sans guerre. De guerre sans chaos. Et un soupçon de folie pour relever le tout. Ce n’est donc pas une surprise que mon existence soit pour le moins… conséquente en siècles. Ce besoin chaotique remonte vraiment au début de l’existence de l’humanité. Peut-être est-il même antérieur. Qu’en sais-je, après tout ? Je suis loin d’être omnisciente.

En tout cas, on peut dire que ma vie dans les limbes a été forte en… retournements de situation. Je n’étais peut-être pas la plus puissante, mais il me fallait tout de même un lieu où je pouvais être tranquille, sans risquer de me faire prendre en traître par certains éternels avides de pouvoir. J’ai toujours été imprévisible, et j’étais donc une menace pour un grand nombre. Cependant, le pouvoir n’a jamais été ce qui m’attirait le plus. Où est le chaos s’il y a du pouvoir ? Mis à part les guerres intestines secrètes pour gagner en puissance, il n’y avait pas grande matière pour que le chaos puisse vivre sereinement. Pour le chaos, il faut une place libre et plusieurs personnes cherchant à prendre cette dite place. Mais les limbes sont loin de fonctionner en système monarchique, même aujourd’hui. Elle fonctionne plus en petit groupes, clan, ou même quelques personnes seules qui gravissent les échelons du pouvoir.

J’ai tout de même réussi à faire mon trou, comme on dit. J’ai mon propre petit domaine, loin de la pagaille de certaines villes des limbes, dans le reflet du désert de Nekkar, car j'aime beaucoup les terres inhospitalières et chaudes. J’ai également des éternels à mon service. Certains ont compris l’utilité d’être « sous la protection » d’un éternel plus puissant qu’eux. La loi du plus fort est assez… fortement appliquée selon les individus. En échange de leurs services, ils ont le droit de requérir ma protection et mon aide si un éternel croit bon d’avoir une victime qui travaille pour moi. Et je ne suis pas réputée pour tolérer qu’un autre éternel que moi s’amuse avec mes « serviteurs ». Qui eux, sont d’ailleurs libres de partir quand ils le souhaitent. Ils savent tous d’emblée que si j’en ai l’envie, ils peuvent devenir mes jouets l’espace d’un temps indéterminé. C’est, disons, dans leur contrat. J’évite généralement de les tuer, car il n’y a pas d’amusement dans la mort, d’autant plus qu’il faut savoir garder une réputation un tant soit peu respectable si l’on veut attirer le personnel.

Car j’ai toujours eu la manie de ne rien ranger, tout laisser dans un désordre montre. Un désordre chaotique. J’ai toujours été comme ça. Alors forcément, il faut toujours que l’on repasse derrière moi quand je cherche quelque chose à me mettre, ou alors quand je décide de m’occuper avec de la lecture, ou bien d’autre choses qui peuvent rester en désordre une fois que je n’ai plus d’intérêt pour. J’ai passé de longs siècles à vivre de cette façon, sans me soucier de rien. Cela me convenais, même si je sentais que l’ennui n’était jamais bien loin. Et je n’avais pas spécialement envie d’aller sur terre. Les nombreuses fois où l’on m’avait invoquée, j’avais pu remarquer que mon pouvoir n’était pas aussi satisfaisant que dans les limbes. Et je n’ai jamais aimé me sentir diminué de cette manière-là.

Et je peux vous assurer que beaucoup de gens m’invoquaient. Je n’ai jamais bien compris pourquoi. En fait, si, mais je ne trouvais pas d’intérêt dans leurs motivations. C’était certes amusant de torturer des humains en les rendant fou au service des invocateurs, mais c’était… Lassant. C’était toujours pour une histoire mesquine. Et en plus, il n’y avait pas que les petites gens, ça non. Mes plus gros clients, pour ainsi dire, avaient toujours été les groupes religieux. Allez savoir pourquoi ils voulaient rendre fous certains fidèles… Avoir un bouc émissaire peut-être ?… L’avantage dans tout ceci, c’est que j’avais de quoi me repaître, avec tout le chaos qu’ils engendraient autour d’eux. C’était toujours passionnant de voir à quel point les gens étaient prêts à croire tout et n’importe quoi pour… pour quelle raison, déjà ? Je ne sais même plus. Les humains ne savent jamais avec exactitude ce qu’ils veulent, de toute manière. Mais j’aurais bien aimé savoir comment ils faisaient pour savoir qui invoquer avec exactitude pour leurs dessins bien sombres… Peut-être des écris sur moi…

Bien entendu, j’ai cherché à savoir comment ils faisaient. Et comme je le soupçonnais, il y avait une trace écrite de moi. Je ne sais pas si c’est toujours le cas aujourd’hui… Ou alors une comptine pour enfants aura survécu aux années. Car oui, a une époque sombre de l’histoire, bien que je ne me rappelle plus vraiment à quel moment cela c’était déroulé… On pouvait entendre une comptine pour enfant faite pour mettre en garde contre moi. C’était mignon. Elle disait « Attention à Umbra, quand elle viendra, car elle sera là, pour te remplir d’effroi » ou quelque chose comme ça. Non, vraiment. Mais cette époque est bien trop loin pour que des gens sachent de quoi je veux parler.

Même si je menais une vie pour le moins bien remplie, avec les invocations intempestive… Cet ordre me tapait vraiment sur le système à m’appeler tout le temps… J’en suis rapidement venue à m’ennuyer tout le temps. Plus rien n’avais d’intérêt pour moi. Même m’amuser avec les éternels à mon service était devenu un passe-temps bien fade. Vide d’intérêt. Le simple fait que l’ordre m’appelle une fois de trop aura contribué à sa perte. Ce qui mit un terme à mes venues sur terre. Pour un très long moment. Et comme plus rien n’avait d’intérêt, j’ai décidé de fermer les yeux pour attendre. Pour passer le temps. Et j’ai dormis pendant plusieurs siècles humains avant de me réveiller. Un sommeil pour le moins lourd, mais comme dans les limbes tout le monde avait tout son temps pour ruminer des plans, être absent quelques siècles, ce n’est rien de bien grave.

J’ai donc pu redécouvrir les limbes, car ça a quand même le temps de changer, et de se renouveler en tête, vu que les humains ont toujours de bonnes idées à inventer. J’ai pu entrevoir le climat des limbes. Et ça n’avait pas spécialement changé. Toujours les même têtes avec quelques nouveaux montants. Ce sommeil m’avais laissé pour le moins… comment dire… Laissé un drôle d’arrière-goût. Peut-être que je m’étais levée du pied gauche, mais pendant un certain temps, j’étais d’une humeur quelque peu… irritée. On ne peut pas tous sortir d’un sommeil aussi long sans en subir les quelques contrecoups, après tout. Les éternels à mon service à ce moment-ci en ont vraiment vécu des vertes et des pas mûres quand je trouvais qu’ils ne faisaient pas bien leur travail. Ou s’ils le faisaient trop bien. Je n’ai pas de standards de reproches. Et je n’en aurais jamais.

Après tout ce remue-ménage, quand j’eu appris toutes les nouvelles, les potins, les nouveaux jeux, etc… Tout ce qu’il était possible et imaginable de connaitre, mon ami l’ennui était de nouveau de retour. Et je suis donc allée de nouveau au pays des songes. Pour encore plus de siècles qu’avant. Et ce schéma se répéta sans cesse, à quelques nuances près. Parce qu’il y a aussi eu quelques invocations de temps en autre. Il y avait des curieux, des désespérés, des ignorant. De tout. Mais c’était toujours la même histoire. Mon pouvoir n’avait pas le même potentiel que dans les limbes, et c’était frustrant. Amusant, mais frustrant.

Il y a également eu une fois où un éternel a été bien trop loin, au point d’arriver à me mettre en colère. C’était une bien drôle de sensation que d’être en colère. Je ne l’avais jamais vraiment été jusqu’à ce moment-là. La fringance de la jeunesse doit parfois savoir où s’arrêter avec une vieille éternelle plus dangereuse que la plupart des autres habitants des limbes. Je crois que je l’ai tellement foudroyé du regard en usant mon don que je l’ai rendu fou définitivement, et non temporairement. Cela dit, je ne le regrette pas le moins du monde. Il a eu ce qu’il méritait. Une punition adéquate. Il m’a également servi d’avertissement pour les nouveaux éternels qui peuplaient les limbes. Une mise en garde que beaucoup ont suivi. On ne joue pas au plus malin avec Umbra sous peine de le payer cher. Très cher.

J’ai vraiment dormi des siècles et des siècles faute de mieux. Et ma vie ne changea pas plus lorsque des éternels provoquèrent la fin d’une grande ville sur terre. Enfin… Si. Je suis sortie des limbes sans invocation, par une brèche, pour voir un peu. Mais le plus drôle dans tout ça, c’est que ce qu’avaient provoqués ces éternels avait engendré un chaos pour le moins… conséquent. J’ai donc décidé de rester pour voir un peu ce que cela allait donner. Après tout, la vie dans les limbes ne me convenait plus. Il fallait bien dire que malgré ma répugnance pour ce monde qui muselait mon pouvoir, il avait un sacré potentiel chaotique. Et un potentiel d’amusement encore meilleur.

Cela fait vingt ans que je foule du pied les terres des humains, et je dois dire que cela ne m’a pour le moment pas trop déçue. Je reste cependant sur mes réserves, car je risquerais bien de me lasser trop vite si je m’habitue à ce monde aux possibilités infinies. Pactes après pactes, vies après vies détruites, village après village visités… Je dois dire que la folie et le chaos règnent encore après l’immense perte des humains. Mais si cela prend fin… J’en serais la première attristée. Mais le cœur des Hommes sera toujours en proie à l'envie de tout détruire pour prouver qu'ils existent. Et ça, c'est le chaos qu'ils ont tous, sans exception, au fond de leur âme. Et je vais me faire une joie de mettre à jour cette envie cachée au fond d'eux. Il en va de mon amusement personnel et de ma source de pouvoir.


Retrouver l’émerveillement dans la folie du chaos.


Petite description de qui tu es, toi, joueur, derrière l'écran.
→ Ton pseudo, si tu en as un ; Arcanananas/Hebi
→ Ton âge, sans obligation ; 20 hivers
→ Tes hobbies, que tu aurais envie de partager ; Lire, écrire, regarder des films, séries, animes... Comme tout le monde kwa.
→ Penses-tu que ton personnage soit fort/puissant? Sait-il se battre? Combien lui donnerais-tu comme note sur 10 en combat? A vrai dire, elle n'est pas faite pour ce genre de combats-ci. Au mieux, bien fâchée, sa force serait de 3/10 physiquement. Après, si l'on compte son pouvoir, cela équivaudrait à un 7/10 sur terre. Y'a toujours le fait que si y'a pas de contact visuel, ça risque d'être vraiment compliqué. Et si c'est dans les limbes, ben forcément, ça serait du 10/10 avec pouvoir, elle ne laisserais personne approcher sans le rendre fou en le regardant à n'importe quel endroit. Elle est pas folle la guêpe.
→ Des suggestions face au forum ; C'est toujours aussi bô.
Je suis venue, j'ai vu, j'ai été vaincue. Et ça fait la 3eme fois.  Wink    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre.” | Umbra26.05.17 14:01

Bienvenue sur Evalis, Umbra



Limbe

Niveau 8

Chaos

VALIDE par...
Soluxi Lambier

Te voici donc validé. Maintenant que tu en as terminé avec la présentation, nous te conseillons d'aller remplir ton profil et de créer ton journal. Si jamais tu as du mal à trouver où et avec qui jouer, viens dans la partie recherche de RP.

Dés à présent, tu peux gagner des échos afin d'évoluer dans ce monde.
à toi maintenant de
- recenser ton avatar,
- recenser ton don,
Si tu as une question, envoie un MP au staff qui est là pour t'aider au mieux et pour t'aiguiller vers la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evalis.guildjdr.com

“Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre.” | Umbra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalis :: Les chroniques :: Registre :: Population recensée-