Partagez|

Une liqueur fruitée qui dénoue les langues [ Feat. Seisha Kryshna ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
LE VOYAGEUR
NIVEAU : 7


MessageSujet: Une liqueur fruitée qui dénoue les langues [ Feat. Seisha Kryshna ]26.05.17 18:22

L

a saison des pluies fait rage sur la petite vallée, amenant avec elle de nombreux nuages qui vinrent tapisser la toile anciennement bleutée étendue au-dessus de nos têtes, comme un dôme cherchant à protéger les pauvres âmes errantes sur ces terres gorgées d'histoires. La nuit reprit ses droits, éjectant les dernières lueurs de lumière qui guidaient les habitants jusqu'à leur tendre chaumière ou jusqu'à la taverne qui abritait en son sein, une grande majorité d'hommes cherchant la convivialité autour d'une pinte de bière. Comme à ton habitude, ma belle Constance, tu fus réquisitionnée pour aider au service et apporter de quoi réchauffer le cœur des clients. Ton doux sourire et tes délicates manières étaient deux gros points forts pour t'attirer la sympathie des gens. Ce n'est pas pour te déplaire, tu préfères largement attirer leur gentillesse et bienveillance que leur haine. Tu n'es pas bien grande ma biche, mais tu galopes bien vite sur tes petites jambes d'enfants qui pourraient se briser bien trop facilement. Tu t'amuses à faire tournoyer ton plateau circulaire entre tes mains, passant de table en table prendre et apporter les commandes, faisant inconsciemment virevolter ta fine robe blanche à chacun de tes pas. Tout le monde pouvait sentir cette brise réconfortante qui t'accompagnait, sauf toi qui es trop occupé à courir partout et faire en sorte de ne rien faire tomber, que ce soit les bons repas copieux et savoureux que tu déposais sur les tables ou les bonnes pintes de bière remplies à ras bord.

On peut penser ce qu'on veut, chaque taverne est différente. Ici, à Auvent, aucun client n'est violent ou incorrect envers ses congénères ou les employés. Après tout, Auvent est une grande famille et si l'un des membres venait à s'en prendre à un autre, il serait vite remis à sa place. Conservateur ? Légèrement, toutefois, les aventuriers sont les bienvenues, du moment qu'ils ne causent aucun grabuge durant leur séjour. Le petit village se tient à l'écart des ennuis, créant alors une aura de sécurité et de paix que toi, Dowly chérie, tu rejettes. Tu sais que la vie n'est pas faite que de bonheur ou que de malheur, que le gris règne en maître sur ce monde qui t'entoure et qui tes inconnus. On a beau te bourrer le crâne avec de belles histoires, tu ne veux rien savoir. Tu es un peu têtue, tu sais ? Une tête de mule qui ne s'est pas encore pris la gifle nécessaire pour te faire partir d'ici. Toujours à rêver, assise sur ton tabouret en bois. Les portes de la taverne vinrent te sortir de ta bulle. Un inconnu se présenta complètement trempé. Ni une, ni deux, tu te précipitas vers lui avec une serviette sèche dans les mains, venant lui tendre pour qu'il s'essuie correctement.


« Bienvenue à la taverne d'Auvent ! La route n'a pas dû être facile sous cette pluie torrentielle. Prenez cette serviette et venez-vous asseoir. La patronne fait un excellent ragoût de mouton qui sera vous réchauffer. » T'aurais pu faire une bonne marchande Constance. Tu le sais ça ? Attraper le client à la gorge et ne pas le lâcher jusqu'à ce qu'il soit rassasié.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'ERMITE
NIVEAU : 7


MessageSujet: Re: Une liqueur fruitée qui dénoue les langues [ Feat. Seisha Kryshna ]08.06.17 14:13

Une liqueur fruitée qui dénoue les languesSeisha & Constance
Je n'étais pas pauvre, enfin... Pas totalement... Alors, j'avais de quoi me nourrir, mais en ce qui concernait mes déplacements, je devais tous les effectuer à pied... Mon voyage, que j'imaginais être une aventure fantastique était en réalité un entrainement épuisant... Je me demandais si j'allais vivre comme ça en permanence, cela ne me déplaisait pas de voyager et de manger dans des tavernes avec d'autres types comme moi... J'aimais bien prendre des missions qui me permettaient de me faire de l'argent tout en aidant les civils... Mais... Je détestais dormir à la belle étoile ! Une fois de temps à autre n'étais pas gênant, mais cela devenait vite fatigant sans compter les interminables heures de marche que je devais supporter tous les jours afin de m'assurer de toujours être à proximité d'une ville.
La vie d'aventurier était moins agréable qu'on pouvait le penser... Enfin, j'avais toujours mes amis, les serpents pour me tenir compagnie. Ils n'étaient pas très bavards et un peu pénible à s'enrouler autour de moi, mais je finissais par m'y faire. Il m'arrivait même de leur parler, de leur raconter mes péripéties tandis que j'étais en train de manger. D'ailleurs, je leur réservais toujours un peu de viande, ils étaient devenus mes confidents.

Le destin ne cessait de me jouer de mauvais tours ces derniers temps... Je m'étais perdu non loin d'Auvant et j'avais fini par atterrir dans la dangereuse forêt d'Asturia... Si ce n'était que ça, je n'aurais pas vraiment eu de raison de me plaindre, cependant cela faisait trois jours qu'il pleuvait et trois jours que je dormais dehors, sans aucun abri, à la recherche de cette fichue ville. Cette fois, j'en étais sûr, toutes mes économies allaient finir dépensée dans de l'alcool, un peu de nourriture et un abri temporaire. Certains serpents m'accompagnant étaient morts dans cette stupide forêt et d'autres avaient décidé de me lâcher... Il ne me restait plus que trois camarades qui se cachaient sous mes vêtements trempés.
Enfin, j'aperçus des bâtiments... Nous allions enfin pouvoir nous reposer, au sec, et nous restaurer... Evidemment, pour manifester ma bonne humeur et fêter notre arrivée à Auvant, je comptais bien boire un bon coup et festoyer avec des inconnus jusqu'à ce que l'on soit tous complètement ivre. Je me mis soudainement à courir en direction de la taverne dès lors que j'aperçus la bâtisse, pour entrer, trempé et exténué. Je fus parfaitement satisfait de l'accueil que je reçus, une jeune femme, plutôt pas mal, qui me tendit une serviette pour que je puisse m'essuyer un temps soit peu.

« Bienvenue à la taverne d'Auvant ! La route n'a pas dû être facile sous cette pluie torrentielle. Prenez cette serviette et venez-vous asseoir. La patronne fait un excellent ragoût de mouton qui sera vous réchauffer. »

Je ne répondis rien à la demoiselle, me contentant de lui lancer un sourire après m'être légèrement incliné dans sa direction, pour ensuite m'asseoir et essuyer mes cheveux en attendant que le plat de la patronne arrive. Puis, après avoir bien réfléchis, je levai la main et appelai la jeune femme afin de lui demander autre chose. De la bière, il n'y avait rien de mieux, à mes yeux, pour se remettre de ses efforts.

- Excusez-moi ! Pourrai-je avoir de la bière avec ça ?

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une liqueur fruitée qui dénoue les langues [ Feat. Seisha Kryshna ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalis :: L'échine du monde :: Auvant-