Partagez|

Présentation de Soluxi Lambier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
LE GARDIEN
NIVEAU : 8


MessageSujet: Présentation de Soluxi Lambier21.04.17 20:49

Lambier Soluxi



Lance de l'Aube

Masculin

24 ans

03 Ouvreglace

L'Ordre

Avalon

Inquisiteur



Dark Souls {Oscar of Astora}

CARACTÈRE

Soluxi est un homme de conviction. Il s’efforce de toujours montrer le meilleur de lui-même, essayant d’incarner l’esprit chevaleresque tant primé par sa patrie, Avalon. Il n’est cependant qu’un homme, se sentant bien seul depuis la mort de son ami et confident Drenan Lacroix. La tâche d’un inquisiteur n’est pas toujours facile, et la morale du jeune homme en pâtis parfois.

Il est donc souvent froid à la première rencontre, abrupte même. Ne craignez rien, les fois d’après ne saura pas beaucoup plus chaleureuses. Peu de gens peuvent se vanter d’être compté dans ses amis, encore moins dans ses confidents. L’homme s’est enfermé dans une véritable carapace psychologique sous son armure.

En revanche, pour les rares élus qui arrivent à s’approcher assez de lui pour qu’il leur ouvre son cœur, ils y trouveront un homme bon, charitable même, à la loyauté sans faille. Soluxi est le genre de personne qui préfèrerait mourir que de laisser un ami dans le besoin, et son côté buté le ferra essayer tout ce qui est en son pouvoir pour vous aider, votre consentement mis appart.



DOMAINE

Je suis né sous le signe du gardien mais je n'ai développé aucun pouvoir sous celui-ci.
Devenu inquisiteur, je n'aurais de toute façon pas pu utiliser la magie.
J'utilise, en revanche, les potions qui m'ont été confiée par l'Ordre.
 

HISTOIRE

La vie d'un homme n'est, souvent, qu'un long enchainement de faits abscons, semblant dépourvus du moindre sens. Mais cet enchainement de faits cache en vérité un langage, il est difficile d'en déceler le sens, la ligne directrice. Mais lorsque l'on a trouvé cette logique, on peut résumer la vie d'un homme par une poignée d'évènements marquants. En ce qui me concerne, ma vie peut être résumée en trois simples gouttes.

Une goutte de sueur tomba lourdement sur le sol, s’éclatant à l’impact sur la terre meuble du champ de lice, mélangeant son odeur âpre à celle du sable mouillé. Les épées s’entrechoquèrent dans une gerbe d’étincelles avant de se séparer dans une danse experte.

Les deux adversaires se replacèrent en garde ; l'un, placé l'épaule gauche en avant, le pommeau de sa garde soutenu par sa cuisse ; l'autre, ayant rassemblé ses pieds l'un sur l'autre et tenant sa lourde épée à deux mains au-dessus de sa tête. Alors qu'ils s'apprêtaient à recommencer leur danse martiale, ils furent interrompus par une voix édentée mais non moins autoritaire.

-Halte ! Nom de Bleu, vous vous battez comme des paysans ! S’exclama-t-il en crachant des postillons à travers les parties édentées de sa bouche.
-Nous sommes ici pour apprendre, maître d’arme. Dit l’un d’eux avec un air narquois.
-Lambier ! Arrêtez vos courbettes et asseyez-vous mieux sur vos genoux, on dirait que vous allez prendre vos jambes à votre cou, un chevalier inquisiteur ne recule pas !
Le compagnon d’entrainement de Soluxi essaya, tant bien que mal, d’étouffer un fou rire.
-Arrêtez de vous gausser, Lacroix ! Nous ne sommes pas dans un salon de plaisance, mais sur un champ de bataille ! Levez votre menton plus haut, et votre pied droit doit être sur votre pied gauche, ce que vous perdrez en équilibre, vous le gagnerez en allonge.

Les deux écuyers firent un geste de tête à l’attention de leur maître d’arme et se remirent en garde, corrigeant au mieux leur position. Soluxi avait une position bien plus défensive que Drenan, il protégeait ses organes vitaux avec son épaule et portait son arme avec sa cuisse, alors que Drenan avait une garde très offensive, fait pour attaquer la tête à distance.

Drenan commença les hostilités, portant un coup au niveau de la gorge, se servant au maximum de l'amplitude que lui permettait la garde du faucon. Soluxi agit vite, il se déporta sur la gauche, parant avec sa lame le coup de son compagnon, mais au lieu de rompre l'engagement, il en profita pour se rapprocher au plus près de son adversaire. Le jeune écuyer n'eut pas le temps de réarmé son coup que Soluxi était déjà au niveau de sa gorge, lame en avant, prêt à lui percer le bas du menton. Mais au lieu de ça, il se contenta de le pousser légèrement, le déséquilibrant dans une position peu confortable. Drenon tomba lourdement sur le sol dans un juron à peine dissimulé.

-Halte ! Très bien Lambier, vous avez profitez des faiblesses de la garde de votre adversaire. L’entrainement est fini pour aujourd’hui. Lacroix ! Vous connaissez les règles, vingt tours de piste avant le repas, exécution !

Soluxi suivit le maître d’arme vers la cuisine de la caserne, alors que le soleil rouge commençait à se dissimuler derrière les remparts de la ville. Il savait que son compagnon allait rater le repas à cause de ses tours de piste, mais c’était les règles, et il savait qu’il serait puni s’il essayait d’intervenir.

Le jeune écuyer poussa la lourde porte de ses deux bras, pour découvrir un endroit chaud et accueillant. Dans les cuisines, les légumes étaient éparpillés sur les différents plans de travail, prêts à être préparés pour le repas du soir. Les carottes sentaient encore l’odeur de la terre, et la cuisinière s’afférait à gratter le gras de la peau d’un cerf fraîchement chassé du matin. Le jeune homme plein de sueur, commença par se passer un peu d’eau sur le visage et les mains, puis se mit à découper les légumes en tranche. Ici, dans la caserne, tout le monde aidait pour toutes les tâches, même ceux qui c’étaient battus toute la journée. Une fois les légumes bien découpés, Soluxi, s’aidant du couteau, poussa les fines tranches de la planche à découper dans une poêle graissée et parti mettre le couvert dans le hall.

Le repas ne tarda pas à commencer, toute la garnison s’empressant de s'asseoir afin de se sustenter, tous étaient assis à la même tablée, qu’importe leur grade où leur profession, ici ils étaient tous frères et sœurs. Soluxi commença à manger en même temps que tout le monde après la prière, mais pour chaque bouchée qu’il prenait il en dissimulait une autre dans les plis de ses vêtements.

Lorsque le repas fut fini, le jeune écuyer s’empressa de se rendre sur le terrain d’entrainement où Drenan venait de terminer ses tours de pistes, ayant raté le repas. Soluxi lui tendit alors la nourriture qu’il avait réussi à cacher pour lui lors du repas.

-Tiens, prend des forces.
-Tu sais que tu n’as pas le droit de faire ça…tu prends de gros risque.
-Les risques ne sont jamais trop grands lorsque c’est pour un ami.
Les deux écuyers se sourirent alors avant de s’asseoir sur la terre battue du terrain d’entrainement. Ils étaient jeunes et plein d’espoir, l’avenir était un long chemin qui s’étendait droit devant eux.

_________________


Une goutte de sang vint s’éclater sur les dalles de marbre du sol de la chapelle. Soluxi avait la tête tournée sur le côté, sentant toujours sa joue trembler par la force de l’impact. Dans ses oreilles bourdonnaient toujours les mots du serment qu’il venait de prononcer. Face à lui, se tenait un homme grisonnant aux traits durs et à l’armure pleine de coups. Sa posture trahissait l’action pleine de vigueur qu’il venait de commettre, le bras droit toujours bien tendu.

« …et ceci, pour t’en rappeler » grinça le sergent inquisiteur.
Le jeune homme à genoux ramena sa tête en avant, sans piper mots, les traits fermés, alors que ses yeux lui semblaient encore vibrer dans leurs orbites. Il baissa ensuite la tête avec beaucoup de respect en essayant de paraître le plus digne possible.

« Lève-toi, Soluxi Lambier. Tu n’es plus un enfant désormais. Tu es né à nouveau sous cette chapelle, dans la chaleur de la lumière. Lève-toi, inquisiteur !  Lève-toi, mon frère ! Prends les armes pour défendre ta foi !»

L’ancien apprenti, sous les injonctions de son maître, poussa sur ses jambes afin de se relever. Il se dressa d’un air noble et victorieux alors que le sergent lui tendait une épée et la chevalière de l’ordre. Une fois les formules de bases énoncées il fit un pas en arrière avant de se retourner et de sortir de la chapelle.

Il était enfin devenu inquisiteur, après tant d’années d’entrainement il allait enfin pouvoir quitter cet endroit et découvrir le monde, protégeant le peuple et pourfendant le mal. Mais avant de partir dans sa quête épique, il avait une promesse à respecter. Il devait retrouver Drenan sous le grand pommier du jardin de la caserne. Lui aussi devait passer sa cérémonie d’intronisation aujourd’hui et ils s’étaient promis de partager leurs impressions. Sans doute une excuse pour se voir une dernière fois avant le grand départ.

Le jeune homme à la tignasse de jet se malaxait encore la joue alors que Soluxi s’avançait vers lui. Il semblait qu’il avait, lui aussi, reçu une sacrée torgnole de la part du vieux sergent. Il se tenait adossé au pommier son arme reposant nonchalamment contre sa cuisse.

« Ce salopiau n’a même pas daigné retirer son gantelet ! » l’interpela Soluxi en guise de bonjour.
« À quoi t’attendais-tu venant de ce vieux corniaud ? » lui répondit Drenan, ne semblant pas plus décidé à respecter les normes civiques.

Les deux amis se toisèrent un moment en silence, l’air grave L’inquisiteur debout fini enfin par rejoindre celui qui était assis dans un grand râle qui ramena le sourire sur le visage du deuxième.
« Alors…tu sais déjà où tu vas aller ? » demanda le garçon aux cheveux de jet.
« Je ne sais pas vraiment… » avoua son compagnon à la joue endolorie.

Un long silence s’installa à nouveau entre les deux jeunes hommes. Un malaise venait de naître suite à la mention de la cérémonie gardée secrète par leurs maîtres.

Soluxi fini par briser le silence : « Si tu veux on fera un petit bout de chemin ensemble. »
Son ami se fendu alors d’un sourire : « oui…ça me dirait bien, mais… non laisse tomber. »
« Quoi ? » demanda Soluxi « Aller dis-moi ! Je pensais qu’on pouvait tout se dire. » insista l’inquisiteur
« J’ai un peu peur que tu te moques de moi… » rétorqua Drenan, hésitant.
« Tu plaisantes. Pourquoi je ferais une chose pareille ? » lui répondit le garçon aux cheveux de jets.
Lacroix poussa un long soupir et commença son histoire : « Depuis que je suis enfant…avant l’académie je veux dire…ma mère m’a toujours raconté l’histoire de l’Oracle. Comme quoi il viendrait un jour pour tous nous sauver. C’est pour ça que j’ai rejoint l’ordre…pour le retrouver. »
Soluxi regardait son ami d’un air grave.
« Je savais que tu te moquerais… »  Râla le confessé.
« Non, du tout » l’interrompit son ami « Je trouve ça très noble de ta part… »

Un nouveau silence s’installa ensuite qui fut cependant rapidement brisé par un fou rire lorsque les deux amis croisèrent leur regard. Ils restèrent ensemble voir le coucher du soleil, en silence, comme plongé dans une certaine mélancolie alors que les derniers rayons du soleil léchaient la terre meuble du terrain qu’ils avaient tant arpenté durant leur jeunesse. Cette époque semblait tellement loin en ce jour.

_________________


Une goutte d’eau salée, une larme, s’écrasa brutalement sur le bois peint. Elle provenait de la joue humide d’un jeune inquisiteur qui surplombait une sinistre fosse, creusée à même le sol. Elle s’était écrasée sur une triste construction en bois peint, portant la marque des inquisiteurs.

Alors que le cercueil descendait doucement dans l’obscurité de la fosse mortuaire la pierre tombale s’illuminait par les rayons radieux du soleil, on pouvait y lire l’inscription : « Ici repose Drenan Lacroix, fier combattant de la lumière ».  Un mensonge honteux pour sauver l’honneur, c’est le vieux sergent qui lui a expliqué, il est mort en pleurant sa mère et en se souillant, fou de douleur qu’il était devenu à la suite du rituel, son esprit s’est finalement brisé après trois longues heures d’agonies. « Ça arrive parfois » avait ajouté nonchalamment le sergent en s’éloignant.

Alors que le prêtre de la lumière recommandait l’âme de son ami au créateur, Soluxi ne put s’empêcher de regarder le ciel avec courroux. Le ciel était dégagé et il faisait plein soleil, une légère brise printanière soulageait cependant de la chaleur du soleil par intermittence, une journée parfaite en somme. Comment ce faisait-il que ce jour soit une journée si radieuse ? Le créateur se félicitait-il d’avoir mis 5 jeunes hommes dans la terre par simple caprice ? Le ciel devrait être rempli d’immenses nuages gris, écoulant un véritable déluge sur le monde, comme pour le laver de son deuil. Mais non, il faisait radieux, on pouvait même entendre les enfants jouer dans un champ non loin.

Les larmes remontèrent tout à coup aux yeux de l’inquisiteur, se félicitant d’avoir baissé la visière de son casque pour la cérémonie. Il se rappela de tous les moments passés avec son ami, qui avait été fauché trop vite, dans l’injustice du hasard.

La cérémonie fut très classique et se termina assez vite, laissant les deux jeunes hommes à nouveau seuls, comme ils l’avaient si souvent été. L’inquisiteur n’arrivait pas à quitter la tombe de son ami, il ne savait plus où aller, ni que faire… Et puis il se souvenu…Il se souvenu du serment de son ami, de sa vocation et compris ce qui lui restait à faire. Le jeune inquisiteur allait désormais devoir vivre pour deux, sa conviction était faite, et il savait que dans les moments où sa foi serait mise à l’épreuve son ami serait là pour l’assister. Il allait trouver l’Oracle, et l’aider à sauver le monde.



Retrouver l'Oracle et le guider dans ses épreuves.


Petite description de qui tu es, toi, joueur, derrière l'écran.
→ Ton pseudo, si tu en as un ; Soluxi en général
→ Ton âge, sans obligation ; 22 Printemps et toujours toutes mes dents
→ Tes hobbies, que tu aurais envie de partager ; La reconstitution médiévale.
→ Des suggestions face au forum ; Promouvoir Soluxi, il semble être un homme sérieux et courageux à la tâche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Présentation de Soluxi Lambier22.04.17 11:59

Bienvenue sur Evalis, Soluxi



l'Ordre

Niveau 8

Gardien

VALIDE par...
Esiole

Te voici donc validé. Maintenant que tu en as terminé avec la présentation, nous te conseillons d'aller remplir ton profil et de créer ton journal. Si jamais tu as du mal à trouver où et avec qui jouer, viens dans la partie recherche de RP.

Dés à présent, tu peux gagner des échos afin d'évoluer dans ce monde.
à toi maintenant de
- recenser ton avatar,
- recenser ton don,
Si tu as une question, envoie un MP au staff qui est là pour t'aider au mieux et pour t'aiguiller vers la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evalis.guildjdr.com

Présentation de Soluxi Lambier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evalis :: Les chroniques :: Registre :: Population recensée-